Créations artistiques

Pour que l’imprimante 3d ainsi que le logiciel dédié que vous allez choisir puisse remplir son rôle à la perfection, il est important que vous sachiez comment bien les choisir parmi tous les modèles qui inondent le marché. Découvrez dans cet article les principaux critères techniques pour choisir l’imprimante 3d qui vous irait ainsi que ce que vous devez savoir sur les logiciels dédiés.

La vitesse et la précision d’impression

Un des principaux critères techniques à prendre en compte dans le choix de l’imprimante 3d que vous allez acquérir est la vitesse d’impression. Vous devez savoir que cette vitesse d’impression se communique en « mm/seconde » et qu’elle dépend de la machine d’impression 3d choisie et de la qualité de l’impression que vous souhaitez. De ce fait, si vous voulez par exemple imprimer en 3d un objet de 100 microns avec beaucoup plus de précision, cela vous prendra plus de temps que si vous imprimez un objet de 300 microns avec moins de précision. De même, si vous passez à une précision de 300 à 100, il vous faudrait dans ce sens 3 fois plus de temps pour imprimer. En outre, si vous regardez sur une boîte contenant une imprimante 3d, vous devez savoir que la vitesse affichée sur ces boîtes est souvent à titre informatif, il est possible de pousser la vitesse au-delà des chiffres indiqués mais cela au détriment de la qualité et du rendu d’impression que vous aurez après. Pour en savoir plus sur les imprimantes 3d, allez sur 3dindustries.fr/.

Pour ce qui en est de la précision d’impression, vous devez savoir qu’il existe 2 notions sur ce sujet : il y a l’épaisseur des couches de filament qui doivent être déposées, c’est ce qu’on appelle précision verticale, et la précision du positionnement des axes X et Y ou précision horizontale. Si vous prévoyez de faire une impression en 3d d’une grande qualité, vous devez y mettre une grande finesse. C’est seulement comme cela que vous aurez un rendu plus lisse et pouvoir imprimer plus de détails très fins sur vos créations. Il est utile de savoir que la fourchette moyenne de l’épaisseur de couche maximale des imprimantes 3d personnelles est en moyenne de 50 à 100 microns dont 100 microns équivaut à 1/10 mm.

Une imprimante 3d en simple ou en double extrusion ?

Ce qu’on appelle par tête d’extrusion en impression 3d n’est autre que la tête d’impression de l’imprimante. Si vous allez imprimer en 3d des objets en une couleur ou un matériau à la fois, une simple extrudeuse vous suffira amplement dans ce cas-là. Au cas où vous voulez imprimer des objets de plus d’une couleur ou de plus de deux matériaux, il vous est conseillé de vous munir d’une machine avec 2 extrudeuses. Vous devez savoir qu’une double extrusion vous permet d’utiliser du PLA ainsi que des supports en PVA qui se dissolvent dans l’eau.

Tarif et garantie du matériel 3d ?

Le prix d’une imprimante 3d peut être de 500 euros mais peut également atteindre les 500 000 euros. Le prix diffère d’une machine à l’autre par le rendu qu’elle peut donner mais également des utilisations pour lesquelles elle est destinée. Sachez que les imprimantes 3d les plus chères sont souvent utilisées pour imprimer des objets en métal. Les imprimantes 3d de bureau quant à elles sont généralement tournées vers un prototypage rapide. Avec un budget phénoménal, si on peut le dire, il vous est conseillé, avant de vous lancer dans l’achat d’une imprimante 3d de voir de près la garantie offerte. Vous devez dans ce sens demander au vendeur si la boutique prend en charge ou non le coût de remplacement des pièces et la main d’œuvre. Vous devez demander également la durée de la garantie.

 Les logiciels dédiés

Selon les professionnels dans le domaine de l’impression 3d, il existe 2 types de logiciels 3d CAO. Il y a les logiciels 3d qui permettent la modélisation paramétrique et ceux qui permettent la modélisation 3D directe. Le logiciel doit alors être choisi en fonction du secteur d’activité qui va faire une impression 3d mais également en fonction de l’objet qu’on va imprimer. Le secteur de l’industrie et de l’ingénierie doit, par exemple, se tourner vers des logiciels paramétriques qui leur seront utiles pour la fabrication de prototypes de pièces fonctionnelles. De ce fait, il est plus qu’important de bien définir ses besoins et ses attentes avant de se lancer dans l’achat d’une imprimante et d’un logiciel 3d. Il est également conseillé de penser d’abord au niveaux de complexité des conceptions ainsi que des modalités de production à effectuer. Ces éléments vont vous être utiles pour mieux choisir le logiciel 3d qui vous irait le mieux. Toutefois, le budget alloué à cette opération n’est pas à prendre à la légère. En effet, pour acheter un logiciel 3d, il est nécessaire de payer une licence, d’acheter un matériel plus performant en termes d’ordinateurs sans oublier les éventuelles formations que cela nécessite. De plus, une imprimante 3d doit toujours être en corrélation avec une imprimante 3d. Pour cette raison, avant de choisir un logiciel 3d, il faut toujours avoir en tête la finalité du produit à imprimer. Il est utile de savoir qu’il existe une grande relation entre les spécificités de votre imprimante 3d et du logiciel à utiliser. S’ils ne sont pas compatibles, il y a de grande chance que vous aurez difficilement un rendu intéressant. Pour les débutants, les professionnels leur conseillent de commencer avec un logiciel 3D qui a une communauté active sur Internet. De cette manière, ils peuvent se faire aider lorsqu’ils sont bloqués sur certains points concernant l’utilisation du logiciel 3d.